scpi-investissement-mes-bons-plans

Investissement intelligent : comment les SCPI peuvent contrecarrer l’inflation

Temps de lecture : 4 minutes

L’inflation ! Ce terme un peu barbare qui fait frissonner les épargnants et les investisseurs du monde entier. Mais ne vous inquiétez pas, il y a des solutions pour protéger votre argent de ce monstre économique. Et l’une d’elles, assez séduisante, c’est l’investissement dans les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, plus connues sous le doux acronyme de SCPI. Voyons comment cela fonctionne ! Si vous souhaitez en savoir plus sur l’inflation mais aussi sur les SCPI ou l’économie française en générale, nous vous conseillons de vous rendre sur le site de MoneyRadar.

Comprendre l’inflation

L’inflation, en gros, c’est quand le prix du pain (et de presque tout le reste) augmente. Officiellement, en 2022, la France a vu son taux d’inflation atteindre 5,20%​​. Imaginez, hier votre baguette coûtait 1 euro, et aujourd’hui, pour la même baguette, il vous faut débourser 1,05 euro. Ça ne semble pas énorme comme ça, mais appliqué à tout votre panier de consommation, à la fin de l’année, ça pique un peu.

L’Inflation et son effet sur les épargnants

Pour les épargnants, l’inflation, c’est un peu le Grinch de Noël. Elle vient grignoter le pouvoir d’achat de votre épargne. Prenons un exemple : si vous avez placé votre argent sur un livret A à 3% de taux d’intérêt, mais que l’inflation est à 5,20%, alors en réalité, vous perdez de l’argent. Votre épargne augmente en chiffres, mais sa valeur réelle, ce qu’elle peut acheter, diminue​​.

LIRE AUSSI   Trois astuces faciles pour réduire le montant de son ticket de caisse et diminuer son empreinte carbone en même temps.

C’est là que les SCPI entrent en scène, comme des chevaliers en armure brillante. Elles proposent une alternative intéressante, car elles sont souvent considérées comme des placements « anti-inflation ». Comment ? Grâce à l’indexation des loyers sur l’inflation et un rendement souvent supérieur aux produits d’épargne traditionnels. Mais nous y reviendrons plus en détail. Pour l’instant, retenez que face à l’inflation, mettre son argent sous le matelas (ou sur un compte épargne classique) n’est peut-être pas la meilleure des stratégies.

Les SCPI : Une solution anti-inflation ?

Dans un monde où l’inflation grignote doucement mais sûrement votre pouvoir d’achat, les SCPI se dressent comme de véritables gardiens de la valeur de votre épargne. Mais comment fonctionnent-elles exactement ? Et pourquoi tant d’investisseurs les voient-ils comme un bouclier contre les assauts de l’inflation ? Penchons-nous sur ces questions.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Alors, une SCPI (en savoir plus), c’est un peu comme une grosse marmite où tout le monde peut mettre un peu d’argent. Cette marmite est ensuite utilisée pour acheter des immeubles, des bureaux, des commerces, voire même des crèches ou des cliniques. L’idée, c’est de collecter des loyers sur ces biens et de les redistribuer aux investisseurs. C’est donc un moyen d’investir dans l’immobilier sans avoir à gérer les tracas de la gestion locative, tout en bénéficiant d’un revenu potentiellement attractif. Plutôt sympa, non ?

Pourquoi les SCPI sont-elles considérées comme une protection contre l’inflation ?

Maintenant, entrons dans le vif du sujet. Pourquoi les SCPI et l’inflation, c’est comme l’eau et le feu ? En gros, plusieurs raisons expliquent cette dynamique :

  1. L’indexation des loyers : La plupart du temps, les loyers perçus par les SCPI sont indexés sur l’inflation. Cela signifie que si les prix augmentent, les loyers suivent le mouvement. C’est comme si votre revenu locatif avait une petite cape magique qui le protège de l’inflation​​.
  2. Un rendement attrayant : Historiquement, les SCPI offrent un rendement qui peut dépasser celui de l’inflation, permettant ainsi de préserver, voire d’augmenter le pouvoir d’achat de votre épargne. Par exemple, en 2022, certaines SCPI ont proposé des rendements pouvant aller jusqu’à 6%, voire plus​​​​​​.
  3. La valorisation du patrimoine immobilier : En plus des loyers, le patrimoine immobilier lui-même peut prendre de la valeur au fil du temps. Ainsi, même si l’inflation fait grimper les prix, la valeur de votre investissement dans les SCPI peut également augmenter, ce qui constitue une double protection​​​​.
LIRE AUSSI   Pourquoi offrir une carte cadeau à un employé qui part à la retraite ?

Mécanismes des SCPI face à l’inflation

Indexation des loyers : Un bouclier contre l’inflation

L’une des armes secrètes des SCPI dans la lutte contre l’inflation, c’est l’indexation des loyers. Imaginez un bouclier magique qui s’ajuste automatiquement pour protéger les revenus générés par vos investissements. Les loyers perçus par les SCPI sont souvent ajustés en fonction de l’inflation grâce à des indices comme l’IRL pour le résidentiel, l’ILC pour les commerces, et l’ILAT pour les bureaux​​​​.

Ce qui est génial, c’est que si les prix généraux augmentent, vos loyers suivent la tendance. C’est comme si votre investissement avait un système immunitaire boosté contre l’inflation. Cette indexation assure que votre investissement ne perd pas de valeur réelle au fil du temps, faisant des SCPI une forteresse face à la hausse des prix.

Diversification et qualité de l’immobilier : clés de la résilience

Mais l’indexation des loyers n’est pas le seul mécanisme de défense des SCPI. Leur super-pouvoir de diversification joue également un rôle crucial. En investissant dans une large gamme de biens immobiliers, des bureaux aux commerces, en passant par les établissements de santé ou logistiques, les SCPI dispersent les risques​​​​.

Imaginez que vous ne mettiez pas tous vos œufs dans le même panier. Si un secteur subit un coup dur, les autres peuvent continuer à bien se porter, stabilisant ainsi les revenus et la performance de votre investissement. De plus, la qualité de l’immobilier sélectionné par les gestionnaires de SCPI signifie que ces biens sont souvent situés dans des zones stratégiques, attractives, et résilientes aux cycles économiques​​​​.

LIRE AUSSI   Les avantages d'une banque mobile pour les jeunes : un monde de possibilités et d'avantages

Choisir la Bonne SCPI en Période d’Inflation

Critères de sélection d’une SCPI performante

Pour commencer, voici quelques astuces pour choisir votre champion dans l’arène des SCPI :

  • Rendement historique : Un bon point de départ. Cherchez des SCPI dont les rendements ont battu l’inflation dans le passé. Attention cependant, les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures, mais elles donnent une idée de la gestion et de la stabilité de la SCPI​​​​.
  • Stratégie d’investissement : Une SCPI qui sait où elle va est rassurante. Est-elle spécialisée dans un secteur particulier ? Investit-elle en France ou à l’international ? Une diversification peut être un bon signe de résilience​​​​.
  • Taux d’occupation : Un immeuble vide ne rapporte rien. Vérifiez le taux d’occupation des biens de la SCPI. Un taux élevé est gage de revenus locatifs stables​​​​.
  • Capacité à indexer les loyers : Comme nous l’avons vu, c’est essentiel pour lutter contre l’inflation. Assurez-vous que la SCPI a une politique claire à ce sujet​​​​.
  • Qualité du patrimoine : Des biens de qualité bien situés ont plus de chances de garder leur valeur et d’attirer des locataires solvables​​​​.

Exemples de SCPI résistantes à l’inflation

Maintenant, voici quelques exemples de SCPI qui ont montré une certaine résilience face à l’inflation :

  • SCPI Corum XL : Avec des investissements diversifiés en Europe et un rendement attractif, Corum XL a souvent été citée comme une SCPI performante face à l’inflation​​.
  • SCPI Epargne Pierre : Grâce à une stratégie d’investissement solide et une bonne diversification de son parc immobilier, Epargne Pierre s’est imposée comme une valeur sûre pour les investisseurs soucieux de l’inflation​​.
  • SCPI Primovie : Spécialisée dans le secteur de la santé et de l’éducation, Primovie offre une certaine sécurité grâce à la stabilité de la demande dans ces secteurs, même en période d’inflation​​.

A lire également